• L'animation en volume ou animation image par image (stop motion en Anglais) est une technique d'animation permettant de créer un mouvement à partir d'objets immobiles.

     

    Le concept est proche de celui du dessin animé: une scène (en général constituée d'objets) est filmée à l'aide d'une caméra capable de ne prendre qu'une seule image à la fois (c'est une photographie sur pellicule de film). Entre chaque image, les objets de la scène sont légèrement déplacés. Lorsque le film est projeté à une vitesse normale, la scène semble animée.

     


    votre commentaire
  •  

      Illustration d'Antoine Clouzier de 1697

     

    Les illustrations du petit poucet

    Les fées ont endormi dans leurs sourires plus d’enfantsque les grotesques gros yeux des ogres n’en ont tenu éveillés.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    « Tu vois bien que nous ne pouvons plus nourrir nos enfants ».

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Le Petit Poucet se leva de bon matin et alla au bord d’un ruisseau, où il remplit ses poches de petits cailloux blancs.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Lorsque les enfants se virent seuls, ils se mirent à crier et à pleurer de toutes leurs forces.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    En marchant il avait laissé tomber le long du chemin les petits cailloux blancs qu’il avait dans ses poches.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Ils mangèrent d’un appétit qui faisait plaisir au père et à la mère.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Le Petit Poucet grimpa en haut d’un arbre, pour voir s’il ne découvrirait rien.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Une bonne femme vint leur ouvrir.

       Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

    Il les tira de dessous le lit l’un après l’autre. 

     Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

     

       En disant ces mots, il coupa, sans balancer, la gorge à ses sept filles.

    Illustration de Gustave Doré de 1867

    Les illustrations du petit poucet

     

    Le Petit Poucet, s’étant approché de l’Ogre, lui tira doucement ses bottes.  

    Illustration de Gustave Doré de 1867

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dd/Der_kleine_Daumling_%281%29.jpg/421px-Der_kleine_Daumling_%281%29.jpgIllustration par Heinrich Leutemann ou Carl Offterdinger

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Der_kleine_Daumling_%282%29.jpg/422px-Der_kleine_Daumling_%282%29.jpgIllustration par Heinrich Leutemann ou Carl Offterdinger

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/13/D%C3%A4umling.jpg/422px-D%C3%A4umling.jpg

    Illustration d' Alexander Zick

     

    Images libres de droits


    votre commentaire
  • Pour télécharger, le conte du Petit Poucet de Charles Perrault, clique sur l'illustration

    le petit poucet

    Le Petit Poucet, illustré par Gustave Doré

     

     

    Texte et image libres de droits


    votre commentaire
  •  

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/01/Chaperon.png

      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/40/Roodkapje1.jpg

    Illustration de 1843

     

    http://expositions.bnf.fr/contes/images/3/223.jpgLithographie d'Eugène Feyen, 1846

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a3/Little_Red_Riding_Hood_by_Darley.jpg

    « Tire la chevillette, la bobinette cherra ».

    Illustration de F. O. C. Darley, 1850

     

    http://debelleschoses.files.wordpress.com/2010/08/gustave_dore_chaperon_rouge-e1281135468269.jpg?w=703

    « En passant dans un bois elle rencontra compère le Loup ».

    Illustration de Gustave Doré de 1867.

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Chaperon_rouge2.jpg

    « Il se jeta sur la bonne femme et la dévora en moins de rien ».

    Illustration de Gustave Doré de 1867.

     

    http://3.bp.blogspot.com/-DYE9PNqXkZA/UK54N0oyB6I/AAAAAAAABlY/2m5ezDKBfMk/s1600/Le-petit-Chaperon-rouge.jpg

    « Elle était bien étonnée de voir comment sa Mère-grand était faite en son déshabillé ».

    Illustration de Gustave Doré de 1867.

     

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f1/Offterdinger_Rotkappchen_%281%29.jpg/429px-Offterdinger_Rotkappchen_%281%29.jpg

    Illustration par Carl Offterdinger

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/84/Offterdinger_Rotkappchen_%282%29.jpg/429px-Offterdinger_Rotkappchen_%282%29.jpgIllustration par Carl Offterdinger

     

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1b/Walter_Crane21.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/70/Walter_Crane22.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/84/Walter_Crane23.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1a/Walter_Crane24.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c7/Walter_Crane25.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b2/Walter_Crane26.jpg

    Illustration par Walter Crane de 1875
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/53/Walter_Crane27.jpgIllustration par Walter Crane de 1875

     

    Images libres de droits


    votre commentaire
  • Pour découvrir le conte "Le petit chaperon rouge"

    en images tout en s'amusant

    clique sur l'image

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Little_Red_Riding_Hood_-_J._W._Smith.jpg/420px-Little_Red_Riding_Hood_-_J._W._Smith.jpg


    2 commentaires
  • Pour télécharger le conte du petit chaperon rouge des frères Grimm,

    clique sur l'image

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e6/George_Frederic_Watts_-_Red_Riding_Hood_-_Project_Gutenberg_eText_17395.jpg

    Le Petit Chaperon rouge par George Frederic Watts

     

    Texte et image libres de droits


    votre commentaire
  •       Pour télécharger, le conte du petit chaperon rouge de Charles Perrault,

    clique sur l'image

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e6/Le_petit_chaperon_rouge.jpg/430px-Le_petit_chaperon_rouge.jpg

    Le petit chaperon rougeAlbert Anker, 1883, huile sur toile

     

    Texte et image libres de droits

    votre commentaire
  • Chapitre 1:

    Le grand début.

     

    Il était une fois quatre braves chevaliers. L’un était fort et brave, le deuxième était laid mais courageux, le troisième était musclé comme il le fallait et le quatrième avait toutes les qualités. Un jour, ils partirent tous pour une mission très importante : aller sauver une princesse en haut d’une tour, emprisonnée par une sorcière maléfique. Les quatre chevaliers pouvaient compter l’un sur l’autre. Ils partirent tout de suite en direction de la montagne. Ils allèrent cueillir des fleurs pour les offrir à la princesse une fois délivrée. En attendant, la princesse si désespérée pleurait encore et encore. Soudain, la sorcière maléfique arriva et la princesse s’arrêta de pleurer d’un seul coup.

     

    Chapitre 2:

    Les chevaliers arrivèrent à la moitié du chemin.

     

    Un peu plus tard, les chevaliers arrivaient à mi chemin. Ils ne désespéraient pas et continuèrent. Soudain, quatre ninjas apparurent. Les quatre chevaliers les combattirent. Battus, les ninjas leur dirent qu’une chose encore plus terrible les attendait. Alors, ils continuèrent leur chemin. Un peu plus loin, ils virent la tour où était emprisonnée la princesse. Lorsque la nuit tomba, ils décidèrent de camper au beau milieu de la forêt. Au lever du jour, ils reprirent leur chemin.

     

    Chapitre 3:

    Enfin arrivés à la tour.

     

    Les chevaliers aperçurent la tour et crièrent : « Princesse,  nous sommes là pour te sauver !!! ».  Mais personne ne répondit. Alors ils firent la courte échelle à l’un d’entre eux. Quand le chevalier s’aperçut qu’elle n’était pas là, ils repartirent dans le château de la princesse qui était juste à côté. La sorcière maléfique l’avait emmenée ici, car elle avait senti que les chevaliers étaient partis à sa recherche.

     

    Chapitre 4:

    Sauvons la princesse.

     

    Les quatre chevaliers cherchèrent dans tout le château. En montant les escaliers, ils trouvèrent une pièce cadenassée. Ils devinèrent que la princesse était emprisonnée à l’intérieur. Ils coupèrent le cadenas avec leur épée, puis délivrèrent la princesse. Tout à coup, la sorcière maléfique se trouva juste derrière eux. Elle se mit à crier « Attrapez-les tous !!! ». Les gardes se jetèrent sur les chevaliers, épée à la main. Ce fut le début d’un long combat, mais les chevaliers triomphèrent. Les gardes se trouvèrent tous à terre. La sorcière décida d’utiliser ses pouvoirs. Le chevalier qui était fort et brave se retrouva à terre. Celui qui était laid mais courageux était couvert de sang. Celui qui était musclé comme il le fallait passa par la fenêtre mais toujours vivant, et enfin celui qui avait toutes les qualités était tant en colère qu’il déchaîna toute sa puissance et tua la sorcière.

     

    Chapitre 5:

    Retour à la maison.

     

    Les trois chevaliers étaient très amochés. Et le dernier seulement très essoufflé. Ils rentrèrent tous ensemble à la maison accompagnés de la princesse. Elle embrassa le chevalier qui avait toute les qualités et quelques semaines plus tard, la princesse épousa son sauveur et ils eurent beaucoup d’enfants et formèrent une famille heureuse.


    2 commentaires
  • Il était une fois une maman dauphin qui allait mettre au monde son petit et elle l’appela Wilbow. Wilbow était un petit dauphin courageux et très curieux.

    Un jour, il vit un sous-marin et s’en approcha par derrière. Mais le sous-marin avait une hélice qui lui coupa la nageoire. Wilbow n’arrivait plus à nager, il essaya de trouver une nouvelle nageoire.

    Deux jours passèrent, il arriva sur la rive, là, un homme le trouva et le soigna. Après quelques semaines, les enfants adoraient Wilbow, mais quand ils le relâchèrent les enfants étaient  très tristes. Le plus grand d’entre eux eut l’idée de lui mettre une prothèse et depuis ils allaient voir Wilbow tous les jours.

    Un jour, Wilbow rencontra l’amour de sa vie et ils eurent beaucoup d’enfants.


    1 commentaire
  •  

    Il était une fois une sorcière qui s’appelait Mirabelle, elle habitait dans un château moisi plein de toiles d’araignées ; elle adorait manger du miel à la bave d’escargot et elle buvait du mucus de crapaud.

    Tous les soirs, elle allait avec ses copines au restaurant du baveur de moules, manger des limaces ou des crapauds avec des œufs d’escargot.

    A midi, l’aventure commença.

    Mirabelle avait des soucis, elle ne retrouvait plus sa baguette : elle l’avait perdue en allant se promener dans les bois. (Si elle ne la retrouve pas elle mourra de faim).

    A votre avis va-t-elle la retrouver ?

    Elle retourna dans les bois à l’endroit où elle pensait l’avoir perdue, et devant ses yeux écarquillés elle vit une biche à deux têtes.

    Elle lui demanda :

    - As-tu vu ma baguette magique ? 

    - Oui mais pour cela il faudra passer des épreuves.

    Aussitôt les épreuves passées, Mirabelle put enfin récupérer sa baguette et mangea tant qu’elle  explosa.

    Pauvre Mirabelle !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique